fbpx

Maillage Interne SEO : Améliorer votre classement avec cette stratégie

jackpot seo grace au maillage interne

Le maillage interne SEO, ce sont des liens internes d’une page à une autre sur le même domaine.

Tous les sites web le font.

Mais ce que beaucoup de gens ne réalisent pas…

C’est que lorsqu’ils sont utilisés stratégiquement, les liens internes peuvent énormément améliorer les performances d’un site sur Google.

Pour cause, les moteurs de recherche adorent les hyperliens, et s’en servent énormément pour indexer et référencer les pages qu’ils découvrent.

En prime, c’est facile et les résultats sur vos performances SEO sont considérables.

Dans cet article, vous apprendrez :

  • Pourquoi le maillage interne est déterminant pour la réussite du référencement naturel
  • Comment créer une stratégie de liens internes pertinente pour votre site Web.

Alors, vous voulez un retour sur investissement SEO rapide en un minimum de temps ?

Travaillez l’architecture de votre maillage interne !

Si vous doutez encore de l’importance du maillage interne.

Eh bien, je te laisse constater que c’est Google lui-même qui te dis que c’est important.

Convaincu•e?

Allez, je vais couvrir les bases puis vous donner une méthode à mettre en place !

sommaire
    Add a header to begin generating the table of contents

    1 | Pourquoi le maillage interne SEO est important pour le référencement naturel ?

    Google utilise les liens internes pour aider à découvrir de nouveaux contenus.

    Admettons que vous publiez une nouvelle page Web et que vous oubliez de créer un lien vers celle-ci ailleurs sur votre site. Si votre page n’est pas dans votre sitemap et n’a pas de backlinks, alors Google aura des difficultés à la trouver. 

    Leurs robots d’indexation découvrent des pages en suivant un lien d’une page connue vers une nouvelle page.

    Le nombre de liens internes pointant vers une page est un signal pour les moteurs de recherche sur l’importance relative de cette page. Hors, Google attribue un score d’importance à une page, que l’on appelle le Page-rank. 

    Et outre le texte d’ancrage des liens internes, un maillage interne optimisé va permettre à Google de mieux comprendre le contexte.

    2 | Comment mettre en place une structure de liens internes idéale ?

    Considérez votre site Web comme une pyramide avec le contenu le plus important en haut et le contenu le moins important en bas.

    La plupart des sites ont leur page d’accueil au sommet de la pyramide.

    Puis, ils ont leurs pages les plus importantes, “À propos”, “Services”, “Produits”, “Blog”, etc.

    Sous chacune de ces pages se trouvent généralement des pages moins importantes comme des pages de services individuels, des variations de produits, des articles de blog, etc.

    Ces pages vont être liées par hiérarchie et pertinence.

    Pour améliorer votre maillage de liens, je vous recommande de mettre en place une structure en silos.

    3 | La méthode de structuration de contenu en silos thématique

    La structuration en silo est une technique d’organisation du maillage interne. On parle aussi de topic cluster ou siloing. C’’est le regroupement de pages web thématiques via des liens internes.

    Un silo commence par un sujet. Chaque page du groupe est articulée autour du sujet principal et des sous-sujets associés.

    L’élément central du silo est la page pilier. Il s’agit de la « page d’accueil » du groupe. Elle présente le sujet principal et redirige vers les sous-sujets par le biais de liens hypertexte.

    La base de cette technique de structure en silo, c’est l’organisation du contenu de votre site web en thématiques distinctes.

    Les pages piliers représentent les sujets principaux que vous traitez sur votre site/blog. En fonction de la thématique globale de votre site/blog, vous allez pouvoir identifier 3-5 sujets pour écrire vos pages piliers. Ces pages détaillés devront faire plus de 3 000 mots.

    Les articles supports vont venir appuyer les pages piliers. Je vous conseille d’en écrire entre 5 et 10 par page pilier. Ces articles se concentrent sur des sujets plus précis qui abordent tous un pan du pilier principal. Ils viennent apporter du détail sur certains points de l’article pilier.

    Par exemple, sur mon blog, vous trouverez des thématiques comme le SEO et WordPress.

    ⚠️  ATTENTION : Ne modifiez pas votre structure existante en partant de zéro, cela ne vaut pas le coup et pourrait impacter négativement votre référencement actuel. Si vous avez un site établi, il y a de fortes chances qu’une poignée de pages de votre site aient déjà beaucoup de liens, alors voyons si nous pouvons transformer l’une d’entre elles en silos. Je vous explique cela dans un second temps.

    Par exemple, sur mon blog, vous trouverez des thématiques comme le SEO et WordPress.

    pages web sans maillage interne

    Vous pouvez déduire que chaque page appartient à l’un des deux groupes distincts :

    • SEO
    • WordPress

    C’est donc probablement ainsi que vous « regrouperiez » ces pages :

    structure d'un silo de contenu seo

    Ç’a du sens ?

    Chaque page de catégorie agit comme un « hub » et des liens vers des sous-pages sur des sujets connexes (et vice-versa). Cela crée un cluster de sujets ou un hub de contenu, un groupe de pages interconnectées toutes étroitement liées au même sujet.

    La structure en silo est soigneusement élaborée pour s’assurer que chaque thématique est traité distinctement.

    Cette technique repose sur une catégorisation des mots-clés par thématique : c’est l’optimisation sémantique à l’échelle de votre site.

    Ça veut dire par exemple que sur ma thématique SEO, je vais regrouper les articles s’appuyant sur les mots-clés types “google search console” ou “SEO” et je vais éviter “Webdesign”.

     

    De cette manière, on segmente chaque thématique pour créer des silos de contenus.

    Voici à quoi ressemble une belle arborescence d’un silo de contenu :

    infographie silo de contenu seo

    4 | Les avantages d'un maillage interne SEO en Silo

    Un silo de contenu à trois avantages :

    1. Améliorer l’expérience de l’utilisateur.trice en guidant ses actions.

    Il va ainsi trouver facilement le contenu qui l’intéresse en naviguant d’un article à l’autre sur la thématique qui l’a amené.e à notre site.

    C’est plutôt logique en soi.

    Quand vous cherchez à acheter des sandales sur Zalando, il vous fait des suggestions similaires.

    Si les suggestions faites sont des bottes de pluie, vous risquez de quitter le site parce que vous pensez avoir déjà vu l’ensemble de ce qu’ils ont à offrir.

    Ou alors, vous allez perdre un temps fou à chercher d’autres produits sur leurs sites et vous risquez de partir vite.

    Faites comme Zalando, si l’utilisateur arrive sur votre site pour un sujet précis, proposez lui de découvrir des sujets liés.

    En référencement, c’est pareil, on va organiser le maillage interne pour garantir une bonne optimisation SEO sémantique des contenus.

     

    1.  Optimiser la compréhension de votre contenu pour les moteurs de recherche.

    Structurer un sujet avec des catégories aidera les robots de Google qui explorent votre site à mieux comprendre les sujets traités. Et il va considérer que vous connaissez bien votre sujet. Google adore quand un sujet est traité en détail. Les robots d’exploration auront aussi plus de facilité à comprendre la structure de votre site. Ce type de structure peut aider les moteurs de recherche à mieux comprendre le contexte de votre contenu.

     

    1. Plus « d’autorité » est transférée à vos pages les plus importantes (parce que les sous-pages renvoient aux pages centrales et vice-versa).

    Dans quel cas la création d’un silo de contenu n’est pas une bonne stratégie ?

    La création d’un silo de contenu est puissante, mais parfois, elle n’est pas adaptée à votre situation.

    Il y a essentiellement un cas figure ou je ne recommande pas la création d’un silo de contenu.

    Lorsque votre sujet principal est trop spécifique et le volume de recherche très faible.

    Si votre sujet est très spécialisé et si c’est un mot-clé à longue traîne.

     

    Par exemple “La photographie reportage de la migration des baleines multicolores en 1935”.

    Ça va être compliqué de créer un silo de contenu.


    Ceci dit, vous pourriez le faire, mais beaucoup d’efforts et d’investissement de temps pour pas grand-chose.


    Je ne recommande donc pas des sujets à longue traîne trop spécifiques, car ils ont généralement un faible volume de recherche. Si vous êtes dans ce cas, privilégiez simplement un contenu long format de qualité et vous pourriez ainsi prendre la première place sur les SERPs.

     

    Donc, c’est super, comment fait-on concrètement ?

    5 | Comment mettre en place un Silo de Contenu en 7 étapes ?

    Maintenant, on va voir comment planifier la structure interne de ces silos pour optimiser le SEO du site.

    Un silo se structure en deux ou trois niveaux à partir de votre recherche de mots-clés.

    1 Silo = 1 thématique

    • Niveau 1 : Mot-clé principal – Thématique principale – Page pilier
    • Niveau 2 : Mots-clés secondaires – Sous-thématique – Articles supports
    • Niveau 3 : Mots-clés tertiaires – Sous-sous-thème – Articles supports

    Les pages du niveau 1 contiennent les mots-clés les plus importants, généralement de moyenne traîne.

    Les articles de second niveau sont les sous-thématiques, optimisées à l’aide de mots-clés secondaires et complémentaires, généralement de moyenne ou longue traîne.

    Le troisième et dernier niveau éventuel contient les articles de sous-thème du niveau 2, avec des mots-clés généralement de longue traîne.

    C’est faisable de créer plus de niveaux, mais c’est déconseillé, car les moteurs de recherche ne vont souvent pas fouiller au-delà de trois niveaux et ces pages profondes risquent de ne pas être indexées.

    Pour résumer :
    Vos pages piliers sont celles qui vont être optimisés autour de vos mots-clés principaux.

    Vos articles supports sont ceux qui vont être optimisés autour de vos mots-clés secondaires.

    Étape 1 : Choisir vos pages piliers

    Donc, la page pilier est la page “d’accueil” de votre silo de contenu.

    Elle a pour but d’offrir une vue globale du thème principal. Et à partir d’elle, on va pouvoir accéder à toutes les pages du silo. Celles-ci étant dédiés à détailler une sous-thématique du sujet principal.

    2 conseils pour choisir vos pages piliers :

    1. Il est recommandé de choisir un sujet principal avec un volume de recherche suffisant et suffisamment large pour trouver des sous-thèmes.
    2. Les thématiques couvertes doivent répondre aux problématiques de vos personas. Ainsi, vous maximisez votre trafic et vos conversions dans le même temps.

    Cette architecture en silo est directement liée à l’architecture de votre site.

    Vous allez donc adapter votre choix en fonction de votre situation.

    Si vous avez un blog autour du Développement personnel, vos pages piliers peuvent être par exemple :

    • Santé mentale
    • Productivité
    • Outils de relaxation
    • Etc…

    Si vous avez un site de coach, vos pages piliers peuvent être vos prestations :

    • Coaching Professionnel
    • Coaching de vie
    • Coaching en entreprise

    Maintenant que vous avez compris quelle architecture est faite pour vous, voici comment la mettre en pratique.

    Pour choisir vos pages piliers, vous allez vous appuyer sur votre recherche de mots-clés en suivant cette méthode :

    1.  Identifiez vos mots-clés principaux

    Il s’agit simplement d’identifier les mots-clés principaux pour chaque catégorie en gardant à l’esprit :

    • La pertinence
    • La concurrence
    • Le potentiel
    1. Classez les mots-clés par thématique

    Une fois le mot-clé principal choisi, triez et classez vos mots-clés en silos à partir de vos mots-clés principaux.

    1. Priorisez vos silos de contenu

    Afin d’étaler votre création de contenu par ordre de priorité :
    Focalisez vos efforts sur vos offres les plus importantes pour votre entreprise
    Commencez par choisir une catégorie contenant de nombreux mots-clés à fort potentiel.

    Si vous avez un site existant, peut-être avez-vous une page qui peut facilement être lié à un nouvel article voir un article existant.

    Étape 2 : Choisir vos articles supports

    Étoffez votre liste de mots-clés avec des mots-clés secondaires et sélectionnez 5-10 d’entre eux.

    Ces mots-clés secondaires vont être vos bases pour vos articles supports.

    Identifiez le contenu que vous allez créer autour de ces mots-clés. Pour cela, aidez-vous simplement de Google afin de bien cerner l’intention de recherche et créer un contenu plus qualitatif que vos concurrents.

    Identifiez et répondez aux principales questions qu’un acheteur potentiel peut se poser.

    Idéalement, vos articles supports vont ainsi vous apporter du trafic, mais également soutenir votre effort commercial :

    • Quelles sont leurs questions avant de passer à l’achat ?
    • Pourquoi ont-ils besoin de vous ?
    • Qu’est-ce qui pourrait les convaincre d’acheter ?

    Gardez en tête que Google l’a annoncé lui-même, il préfère des petites quantités d’articles, mais de qualité. Choisir un bon mot-clé SEO et couvrir un sujet avec précision et originalité aura un meilleur impact que créer des dizaines d’articles dans tous les sens.

    Maintenant que vous avez vos silos de contenu, nous allons voir comment planifier vos pages piliers et vos articles supports.

    Étape 3 - Écrire les articles supports

    Vous avez vos sujets, il est temps de passer à la rédaction de vos pages articles !

    Je préconise de rédiger les articles supports avant les pages pilier.

    Car une page pilier, c’est comme le sommaire d’un livre. On le fait lorsque l’on connaît tout le contenu.

    De ce fait, vous aurez une structure claire et vous pourrez insérer vos liens aisément de votre page pilier vers vos articles dédiés.

    La structure de ces articles supports est la même qu’un article de blog. Gardez en tête que l’important ici, c’est de détailler un sujet précis en profondeur.

    Étape 4 - Écrire la page pilier

    Une fois vos articles supports rédigés, vous pouvez vous lancer dans la rédaction de votre page pilier.

    La rédaction reprend les règles de base de la rédaction SEO et du copywriting, mais l’architecture et l’insertion des liens est légèrement différente.

    Suivez donc ces 3 conseils supplémentaires :

    • La page pilier fait en général plus de 3 000 mots, elle doit être plus longue que les articles supports
    • Écrivez un paragraphe sur chaque sous-sujets, au minima les énumérés en faisant un lien vers les articles supports. Ces paragraphes sont des introductions au sujet, ne rentrez pas dans le détail.
    • Le contenu de la page pilier reste général pour donner une vue d’ensemble du sujet principal.

    Vous allez d’abord faire une introduction sur le sujet principal.

    Puis vous poursuivez avec un titre et un paragraphe pour chaque sous-sujet.

    L’architecture d’une page pilier ressemble à ça :

    architecture page pilier seo

    Étape 5 - Créer votre silo avec WordPress

    Je vais vous montrer une méthode pour construire un silo de contenu facilement sur WordPress.

    Note : Rappel ! Ne modifiez pas votre structure d’URLs si votre site est déjà référencé, cela risque de réduire à néant tout votre référencement existant, ça ne vaut pas le coup. Nous verrons dans la troisième partie de ce cours comment optimiser le maillage de votre contenu existant.

    Pour mon site, j’organise un silo de contenu comme suit :

    • Je crée ma page pilier avec le type “Page”
    • Je crée mes articles supports avec le type “Articles”
    creer un silo de contenu avec wordpress

    WordPress permet d’attribuer une catégorie à tous les articles de votre blog pour les classer.

    → Définissez vos catégories en fonction de vos silos de contenus

    creer des categories sur wordpress

    → Attribuer une catégorie à chaque article

    mettre une categorie a un article sur wordpress

    En utilisant cette méthode, chaque fois que vous ajouterez un nouveau contenu à votre silo, il vous suffira d’y attacher la bonne catégorie et il sera ajouté au bon endroit.

    Ensuite, il crée une page de catégorie qui répertorie tous les articles de blog liés.

    Cette page n’étant généralement pas modifiable, vous aurez simplement à créer une redirection de cette dernière vers la page pilier que vous avez créé.

    Si vous avez possibilité de modifier votre page de catégorie, celle-ci agira comme votre page pilier.

    Pour utiliser cette méthode, vous devez :

    • Définir des catégories qui seront vos silos de contenus
    • Catégoriser tous vos articles de blog
    • Pour garder une structure d’URL souple, je vous conseille de régler le paramètre des permaliens dans WordPress sur %postname et d’éviter d’avoir la catégorie dans l’URL:
      • Allez dans Réglages/Permaliens
      • Sélectionnez Titre de la publication
    regler les permaliens sur wordpress

    Ainsi, vous n’aurez pas la catégorie qui précède dans l’URL de vos articles. De cette manière, vous n’aurez pas à créer de redirection ou à craindre de perdre le référencement de votre page si vous modifiez vos catégories, vos silos, etc à l’avenir.

    • Enfin, si vous utilisez la page de catégorie comme page pilier, assurez-vous de permettre aux moteurs de recherche d’indexer la page de la catégorie
      • Allez dans votre plugin SEO > Réglages Plan de site (Sitemap ou similaire) > taxonomies > catégories > Inclure dans le plan de site

    Étape 6 - Mise en place de liens entre les pages piliers et articles supports

    Enfin, une fois que tout est rédigé et publiez, reliez vos pages entre elles comme suit :

    • Sur chaque article support : créer un lien vers votre page pilier + créer des liens vers vos articles supports
    • Sur votre page pilier : créer des liens vers tous les articles supports

    Ainsi, les articles supports vont donner du jus de lien à votre page pilier (et favoriser le référencement et le trafic vers celle-ci).

    Et la puissance de la page pilier sera redistribuée sur les différents articles supports du silo de contenu concerné.

    Pour simplifier la liaison entre mes articles supports, j’utilise simplement la fonctionnalité catégorie sur WordPress.

    Ainsi, en fin d’article, grâce à un module, je limite l’affichage des articles liés à la catégorie en question.

    Ici, deux conseils pour la structure des liens :

    • Mettez vos requêtes cibles dans l’ancre des liens (les mots sur lesquels vous placez votre lien)
      • Bien : “Optimiser un article SEO”
      • Mauvais : “Cliquez ici”

    Cela permet aux robots de comprendre le contexte du lien et donc d’analyser le lien sémantique plus facilement.

    Nous sommes ici très proches de l’arborescence en cocon sémantique.

    • Lorsque vous créez de nouveaux articles supports, n’oubliez pas d’aller ajouter des liens vers ces contenus depuis vos pages piliers et entre vos anciens articles supports.

    Étape 7 – Rediriger vers vos Pages de vente

    La majorité du trafic viendra des articles supports qui sont basés sur des mots-clés informationnels.

    Hors l’idée, je me répète, ce n’est pas de générer uniquement du trafic, mais de convertir !

    Vos pages piliers peuvent être vos pages de ventes, c’est ce que je préconise dans ma stratégie de recherche de mots-clés.

    Je le préconise pour que vous concentriez vos efforts de création de contenu. Cependant, notez que vos pages transactionnelles ne sont pas nécessairement dans votre silo, ce n’est pas un problème.

    Mais parfois, suivant votre activité ou l’architecture de votre site existant, ce n’est pas cohérent.

    Dans ce cas, il se peut que vos pages piliers soient basées sur des mots-clés à intention informationnelle.

    Donc n’oubliez pas de guider vos visiteurs vers vos pages de vente, à savoir vos pages produits ou pages services.

    Dans mon exemple, mes pages piliers sont mes pages services, donc en fin de page pilier, je proposerais simplement un appel à l’action pour une prise de contact.

    Prenons un autre exemple, admettons que vos pages informatives traitent d’un sujet comme “Quel visa pour être digital nomade à Bali ?”, “Quels sont les meilleurs co-working à Bali?”.

    Votre objectif sera de rediriger les lecteurs vers des pages commerciales comme “Package Visa Digital Nomade Bali” ou “Séjour co-living Bali”.

    Là, c’est le design de votre page qui intervient !

    Vous pouvez utiliser des boutons, des bannières, des liens… misez sur des CTA attractifs et à un moment logique et stratégique du déroulé de la lecture.

    Il ne vous reste plus qu’à promouvoir votre silo de contenu !

    Pour cela, partagez la page pilier avec votre audience sur les réseaux sociaux.

    Puis partagez régulièrement un article support de votre silo.

    6 | Comment créer des silos de contenu à partir de vos pages les plus performantes

    Si vous avez un site établi, il y a de fortes chances qu’une poignée de pages de votre site aient déjà beaucoup de liens, alors voyons si nous pouvons transformer l’une d’entre elles en silos.

    Commencez par vous diriger sur votre Google Search Console et auditez vos liens.

    Allez dans l’onglet Liens > Liens externes

    Cliquez ensuite sur “Afficher la page testée” puis « Capture d’écran ».

    Et vous verrez exactement comment Google voit votre page.

    analyse de liens entrants sur google search console

    Regardez les pages avec le plus de liens externes et domaines référents et demandez-vous si vous pouvez faire un silo à partir de celles-ci.

    À partir de là, déterminez si vous pouvez ou non diviser ce sujet en différents sous-sujets.

    Créez une liste de tous les différents sujets qui pourraient en faire partie et assurez-vous que vous reliez correctement les pages entre elles.

    Cela augmentera considérablement la vitesse de classement et utilisera les liens déjà acquis pour vous faciliter la vie !

    Maintenant, j'aimerais avoir de vos nouvelles !

    Bon alors, avez-vous compris la logique du maillage interne ?

    Vous avez simplement besoin d’une structure de site logique et hiérarchique et que vos liens internes suivent cette structure. 

    Voici quelques dernières directives à suivre lors de la création de liens internes :

    1. N’utilisez pas toujours le même texte d’ancrage.
    2. Ne créez pas de liens à partir de pages non pertinentes uniquement pour renforcer l’autorité. Vous feriez mieux de ne pas créer de liens internes du tout.
    3. N’en faites pas trop. Vous n’avez pas besoin d’ajouter des centaines de liens internes pour que cela soit efficace – un ou deux liens internes bien placés peuvent souvent faire une grande différence.

    Alors, allez-vous améliorer votre architecture de site web ?

    Ou peut-être allez-vous revoir votre liste de mots-clés ?

    Avez-vous des difficultés à revoir l’architecture de votre site ?

    Laissez-moi un commentaire pour m’en faire part !

    Et pour celles et ceux qui souhaitent aller plus loin dans le déploiement de leur stratégie SEO, j’ai conçu une formation SEO complète qui vous donnera toutes les clés pour le faire de manière autonome et efficace.

    À quel point cet article vous a-t-il été utile ?

    Cliquez sur une étoile pour le noter !

    Note moyenne 0 / 5. Décompte des votes : 0

    Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter cet article.

    Comme vous avez trouvé cet article utile...

    Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux !

    Okay bon, on peut toujours faire mieux !

    Vous m'aidez à améliorer cet article ?

    Dites-moi ce que vous avez trouvé utile ou non & ce que vous aimeriez voir sur le sujet !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Vous voulez un site web qui boost votre business ?

    Obtenez mes conseils dans votre boite mail ! 

    Retour haut de page